facebook twitter youtube instagram

Accueil Infolettre À propos Nous joindre | S'identifier

Pause Lecture

 

recherche avancée

littérature livres jeunesse bandes dessinées documentaires jeux et créatifs cuisine

Nouveautés On a lu Thématiques Auteurs Éditeurs Palmarès

 

En apprendre plus sur Émilie Andrewes

Émilie Andrewes est une auteure québécoise qui vient de publier son 5e roman «La séparation des corps» chez Druide éditeur. (crédit photo : Maxyme G. Delisle)

 

Biographie de Émilie Andrewes

 

Émilie Andrewes

 

 

 

Plus d'entrevues

Entrevue

QEn quelques mots, dites-nous pourquoi on devrait lire «La séparation des corps»?

RCar il s'agit de donner une place aux histoires d'amour assumé entre deux femmes qui ne se termine pas par une apocalypse sanglante, ni par un meurtre passionnel. Personne ne se lance dans une rivière de feu, personne ne change d'orientation ou d'identité sexuelle à la fin. Il pourrait s'agir de n'importe qui, les homosexuelles ayant le droit également d'avoir une vie fictive tragiquement ordinaire. C'était mon défi personnel: rétablir une certaine justice dans la représentation des femmes gaies.


QVers quel âge avez-vous commencé à écrire ? Quel a été l’élément déclencheur ?

RJ'ai commencé à écrire de la fiction à l'âge de 14 ans, avec les compliments délirants de ma prof de français Lyne Durocher ( de la poésie, quelques nouvelles...), j'ai su, dès la première seconde, que c'était ma vocation. Lire la poésie d'Emile Nelligan a été un événement crucial dans ma vie à cet âge-là, elle m'a permis de passer d'une sombre obsession pour Kurt Cobain; à une autre: ré atteindre toujours cet état: celui fait par l'écriture.


QAvez-vous un rêve d’écrivain ?

RUne société plus humaine, plus ouverte, plus verte. Plus égoïstement, un gros rêve fou: qu'un de mes futurs romans soit réalisé par Dolan ou Villeneuve, deux artistes que j'admire profondément. On lance ça dans l'univers!


QÊtes-vous influencée par les gens autour de vous pour créer vos personnages et comment ?

RTotalement. Ma principale inspiration est les inconnus: ces gens dans les autobus, que je fréquente assidûment depuis 6 ans mon travail en bibliothèque étant à 1 heure de chez moi. Mais depuis que je conduis, ça me manque... Je regarde par la fenêtre à la recherche de ce je-ne-sais-quoi. Les gens sont tellement inspirants: leurs expressions, leurs émotions, leurs manies, leur langage ... Ça me déclenche des romans entiers.


QQuelle est votre routine d’écriture ?

RJe n'ai pas de routine. J'écris quand ça me prend. N'importe quand. J'écris dans le silence, dans un décor le plus terne, le plus laid possible. Pas la mer, pas de baleines. Juste une pièce silencieuse, des murs, seule, tranquille, bien au chaud.


QQuel est le premier livre qui vous a donné la piqure ?

RPour les romans: au pied d'égalité: « Un amour de Swann » de Marcel Proust et  « L'écume des jours », de Boris Vian, tous les deux lus à 15 ans. Ce sont deux découvertes qui m'ont changé.


QQui est votre auteur préféré ?

RJ'en ai trop... La grande britannique surréaliste Leonora Carrington en tête. Mais aussi T.S. Eliot, un tas de Russes dont trône au sommet Dostoïevski, Stefan Zweig, Franz Kafka, Albert Camus, Elfriede Jelinek, Virginia Woolf, Russell Banks, Malcolm Lowry puis Anne Hébert et Réjean Ducharme pour le Québec! Mention très spéciale pour l'exploréen de Claude Gauvreau, surtout chanté par Chloé Sainte-Marie. Je me sens très proche des automatistes québécois.


QFilm préféré ?

REn ce moment: « Querelle » le dernier film monté par l'admirable réalisateur Fassbinder. Marins, bar à prostituées, opium, c'est d'une grande beauté. Inspiré du roman « Querelle de Brest » de Jean Genet. Cru. J'adore aussi « Total Recall » pour des raisons obscures, les bras de Schwarzy, et une forte attirance pour la science-fiction.


QSérie télé préférée ?

R« Breaking bad ». Quand le système en place ne nous aide pas, la route nous pousse parfois à la criminalité, pour survivre. « The Wire », pour la même fascination.


QChanteur préféré?

RJe suis une fan finie de Björk. J'ai fait des folies pour la voir deux fois en concert, première rangée. Et depuis moins longtemps, j'ai une profonde admiration pour la chanteuse Sia. Grâce à certaines fréquentations lors de mon adolescence, et marqué par leur double-meurtre non-élucidés en 1996-1997: j'ai un amour nostalgique pour le rap de Notorious B.I.G. et celui de 2pac.


QGroupe de musique préféré ?

RGod speed you black emperor, je reste très marquée par un de leur concert donné à l'automne 2016. Des êtres engagés.


QAnimal préféré ?

RPassion aviaire.


QSport préféré ?

RSoccer.


QMets préféré ?

RTous les fromages du monde entier. Des homards! Du champagne!


 

 

Livres mentionnés

acheter un espace publicitaire

Suivez-nous

Faites partie de Pause Lecture sur
les réseaux sociaux!

facebook twitter youtube instagram

 

Compte

Plan du site Nouveautés Thématiques Auteurs Éditeurs

Propulsion PME

conception Propulsion PME | David Beaudet