Pause Lecture

Connexion · Inscription  

Recherche

Guyana
Élise Turcotte

Guyana

Partager ce livre sur
facebook twitter

 

Donner votre avis

 

 

Moyenne des commentaires : 8 sur 10
2 commentaires


Mots clés Aucun tag pour l'instant.

Résumé du livre

Grand prix du livre de Montréal 2011.

La vie d'Ana et de son fils Philippe est chamboulée par la mort de Kimi, qui a toutes les apparences d'un suicide. Il y a tout juste un an, Rudi, le père de Philippe, mourait d'une "saleté dans le sang", ce dont l'enfant hypersensible est demeuré inconsolé. Du coup, les souvenirs intimes d'Ana se réveillent en même temps que ceux d'un événement survenu au Guyana en novembre 1978.

Ce que Pause Lecture en pense

Ana tente de reprendre sa vie en main suite au décès de son conjoint survenu un an plus tôt et de réconforter son jeune fils, Philippe, qui est devenu renfermé et farouche depuis ce jour.

Kimi, sa jeune coiffeuse guyanaise, réussit à créer un lien très fort avec le jeune garçon et lorsqu’Ana découvre le suicide de la jeune femme, elle ne peut y croire. Retrouvant son instinct de journaliste, elle s’engage dans une enquête qui devient pour elle une véritable obsession afin de découvrir s’il ne s’agit pas d’un meurtre déguisé. Ses souvenirs du suicide collectif survenu en Guyana en 1978 la conduisent à tenter de retracer la jeunesse de la jeune immigrante, mais cette quête l’amène à confronter des évènements dramatiques de son passé.

J’ai été profondément troublée par ce magnifique roman qui m’a habitée longtemps après avoir refermé la dernière page. La profondeur et la justesse des personnages ainsi que les liens qui se tissent entre eux jusqu’à la conclusion inattendue nous démontrent le grand talent de cette auteure qui s’est d’ailleurs mérité le Grand prix du livre de Montréal 2011.

Un remarquable roman qui nous amène à une grande réflexion.

Ginette

Suggestions de lecture


Détails

Illustrateur : N/D
Genre littéraire : Littérature > roman
Éditeur : Leméac
Première parution :2011
ISBN : 9782760933354
Nombre de pages : 174 pages
Classement : 254e
Vues : 1480 fois

Qu'en avez-vous pensé?

Écrire un commentaire et recevez 5 points.

Lecteur MIMIBOUM Mars 2012 Note d'appréciation: 7/10

Élise Turcotte est l'une de nos plus grandes romancières et poétesses québécoises et elle le prouve avec ce récit que Chantal Guy a qualifié avec justesse dans sa chronique de "polar poétique" (La Presse, 16 septembre 2011). Des sujets graves y sont abordés mais l'écriture fluide et aérienne de l'auteure rend la douleur des personnages presque belle. À lire pour la beauté de l'écriture.


Lecteur PAP42 Décembre 2011 Note d'appréciation: 8/10

La Guyana est le seul état anglophone de l'Amérique du Sud. Coincé entre le Brésil et le Venezuela, le pays a fait la une des journaux le 18 novembre 1978 alors que 914 disciples du Temple du peuple sous l'égide de Jim Jones se sont suicidés. Kimi était adolescente à l'époque. Fortement marquée par cet événement, elle réalise toute la violence qui frappe son pays. L'égarement religieux forme un duo sanguinaire avec les gouvernants. Le frère de Kimi a péri sous les armes pour s'être opposé aux exactions des soldats, qui assujettissent le peuple en recourant aux viols et aux meurtres. La situation conduit la jeune femme à Ville Saint-Laurent, où elle devient coiffeuse dans un salon, qui sert de diversion à des trafiquants. L'étau se ressert sur sa destinée au point d'entraîner son suicide pour fuir le guêpier dans lequel elle est tombée. Cette donne déclenche les réactions d'Ana, une journaliste qui avait confié les cheveux de son fils aux ciseaux de Kimi. L'instinct du métier l'amène à croire qu'il s'agit plutôt d'un meurtre déguisé en suicide. Sous forme d'enquête policière à saveur poétique, le roman creuse le sillage qui mène à la mort. La grande faucheuse n'agit pas nécessairement comme une voleuse, contrairement à ce qu'affirme l'adage. L'auteure tente de le prouver à travers le suicide de la coiffeuse et des disciples de Jim Jones, La mort se prépare de longue main à travers une longue chaîne d'enchevêtrements d'événements mortifères, qui modifient la personnalité. Événements qui tuent d'abord l'âme comme le viol. Et le silence en cache l'agonie. Dans ce contexte, la mort apparaît comme une délivrance pour échapper aux impératifs des dominateurs, tels les chefs sectaires, les violeurs, les « bullies », ces harceleurs, dont l'intimidation pousse au suicide comme ce fut le cas à Ste-Anne-des-Monts.


Acheter ce livre

Amazon

Amazon Canada
Amazon France
 

Facebook Twitter Youtube

Suggestions de lecture

Livres

 
Concours

 

 
 
 
 
 
 
 

Plan du site | Accueil | Politique de confidentialité | À propos de Pause Lecture | Abonnez-vous à l'infolettre | Nous joindre

© Pause Lecture 2007-2014 Tous droits réservés
Pause Lecture, le site communautaire des passionnés de livres et de lecture francophone
Site internet et hébergement web par Propulsion PME