facebook instagram twitter youtube

Accueil À propos Nous joindre | S'identifier

Pause Lecture

 

recherche avancée

littérature livres jeunesse bandes dessinées documentaires jeux et créatifs cuisine

Nouveautés On a lu Thématiques Auteurs Éditeurs Palmarès

 

9782896473144 La Femme nue habillait la nuit

La Femme nue habillait la nuit

étoile étoile étoile étoile étoile vous devez être membre

Soyez le premier à voter et accumulez 5 points.

 

Auteur : Jean-Claude Germain

Illustrateur : Arold Blanchet

Rayon : Littérature

Genre : roman autobiographique

 

 

 

Ce livre est disponible en librairie

Avis de Pause Lecture

Jean-Claude Germain est un grand écrivain. Dans « La femme nue habillait la nuit » c’est l’historien raconteur qui est mis à l’avant-scène. Mieux encore c’est l’historien et son vécu. On y retrouve alors des pages d’histoires d’un Montréal culturel et artistique, au lendemain de la grande noirceur, dans lequel l’auteur se commet. Rien de moins pour décrire des atmosphères : on voit les choses et, surtout, on les sent.

Le sous titre : Nouvelles historiettes de la bohème, m’aurait davantage attiré que le titre retenu et m’aurait fait saisir que l’œuvre visait l’ensemble de la faune bohème montréalaise du début des années soixante. Il nous la dépeint comme étant très variée, riche et avant-gardiste. Germain a bien connu ces milieux. Il en a côtoyé plusieurs, a suivi leur cheminement. Il nous fait découvrir l’époque charnière entre la grande noirceur et la Révolution tranquille.

Ce temps est révolu, et pourtant pas si lointain. L’auteur nous le fait découvrir, voir revivre. Comme le Québec a changé, évolué!

 

Avez-vous apprécié la critique? Oui | 164 fois

 

 

 

Résumé du livre

Après avoir évoqué son enfance dans La Rue Fabre, centre de l'univers et ses années estudiantines dans Le Coeur rouge de la bohème, Jean-Claude Germain récidive avec un nouveau recueil de courts récits où il nous entraîne à nouveau au coeur de la bohème montréalaise. Au fil des souvenirs de l'ineffable conteur, on croise les silhouettes de personnages hauts en couleurs, autant de symboles d'une époque effervescente et allumée : peintres, modèles, cinéastes, photographes, chanteurs, musiciens, comédiens, dramaturges... et même un transformiste, Guilda! Germain nous entraîne aussi dans certains cabarets « chauds » de la métropole – où sévissent des effeuilleuses devenues mythiques, dont Lili St-Cyr est demeurée la plus célèbre – et des boîtes de nuit où le jazz est encore roi, pour bien peu de temps encore. Les anecdotes se succèdent à un train d'enfer, aussi succulentes qu'inédites, et l'on découvre tout un pan de la culture montréalaise, sombré dans l'oubli et tombé sous le pic des démolisseurs : librairies de neuf et d'occasion, magasins de disque, cafés d'artistes... Le tout livré au plaisir du lecteur dans le style riche et foisonnant d'un Germain au sommet de sa forme, électrisé par le souvenir d'une jeunesse que nous avons l'impression, comme lui, de pouvoir toucher du doigt tant elle nous semble toute proche et frémissante... Description de l'écriture : Personne n'a raconté la bohème de Montréal, et encore moins avec la tendresse, l'humour et, parfois, la colère de Jean-Claude Germain.

 

Éditeur : Hurtubise

Année d'édition : 2010

Nombre de pages : 192 pages

ISBN : 9782896473144

vue 3052 fois | Partager cette page facebook

La Femme nue habillait la nuit est disponible en librairie

 

boutique en ligne amazon.ca boutique en ligne amazon.fr boutique en ligne leslibraires.ca

Avis des lecteurs

Pour partager votre avis, merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Aucun avis sur La Femme nue habillait la nuit pour le moment.

Soyez le premier à partager votre avis!

acheter un espace publicitaire

Suivez-nous

Faites partie de Pause Lecture sur
les réseaux sociaux!

facebook instagram youtube twitter

Plan du site Nouveautés Thématiques Auteurs Éditeurs

Propulsion PME

conception Propulsion PME | David Beaudet