facebook twitter youtube

AccueilNous joindre

NouveautésPalmarèsSuggestions de lectureÉditeurs

 

 

Les Enfants du Sabbat
Anne Hébert

Les Enfants du Sabbat

f t

 

Donner votre avis

 

 

Moyenne du commentaire : 8 sur 10
1 commentaire


Mots clés Aucun tag pour l'instant.

Résumé du livre

"Anne Hébert, avec le scalpel acéré qu'on lui connaît - et qu'elle manie avec une tranquille assurance -, vient de découvrir un autre pan de notre étrange aventure culturelle, que l'histoire officielle nous avait masqué. Rien n'est plus plausible, en fin de compte, que cette Julie de la Trinité, fille du diable et d'une sorcière, qui apporte avec elle, dans la vie monastique, les images d'une enfance terrible et merveilleuse..." Réginald Martel, La Presse "Anne Hébert nous fait entendre le rire de la vie qui est au fond de l'enfer quand il s'attaque à la niaiserie d'un monde étouffant et conformiste." Pierre Spiriot, Le Figaro "Il est impossible de sauter une ligne de ce récit fiévreux et retentissant de cris et de fureur [...] Un roman qui en dit plus qu'il n'en raconte, qui a un "arrière-pays", traversé par une figure éternelle de la révolte." Angelo Rinaldi, L'Express Anne Hébert est née à Sainte-Catherine-de-Fossambault, près de Québec, où elle a fait ses études. Elle a publié, en 1953, Le tombeau des rois, qui la plaçait d'emblée parmi les plus grands poètes de langue française. Son roman Kamouraska a obtenu le prix des Librairies en 1971, Les fous de Bassan, le prix Femina en 1982 et L'enfant chargé de songes, le prix du Gouverneur général en 1992.

Suggestions de lecture


Détails

Illustrateur : N/D
Genre littéraire : Littérature > fantastique
Éditeur : Boréal *
Date de publication : 1975
ISBN : 9782890526990
Nombre de pages : N/D
Vues : 2933 fois

Avis des lecteurs

Donner votre avis

CARLOUP Août 2008 Note d'appréciation: 8/10

Avis aux lecteurs difficiles à troubler, ce roman est pour vous. Anne Hébert, Dieu bénisse son style unique, nous présente ici l'histoire d'une jeune fille au couvent qui, par moment, se souvient de sa jeunesse. Élevée par ses parents fabriqueurs de robine et cultivateurs du vice, elle assiste aux cérémonies sataniques organisées par ses parents. On n'a ni affaire à une narration candide et peu crédible du genre de "La petite fille qui aimait trop les allumettes" ni à une narration trop mature pour l'âge du personnage. Anne Hébert a trouvé un juste milieu que peu d'auteurs réussissent à trouver. Le roman est rythmé et assez court. Je recommande à ceux qui l'ont aimé de se diriger vers "L'enfant chargé de songes", du même auteur, ou d'aller vers "Chant pour une lune qui dort" de Christiane Lahaie, où la narratrice est une femme violentée et dont le ton est extrêmement juste. Pour ceux qui n'ont pas trouvé cela assez troublant et qui veulent rester dans une thématique historico-sociale, il y a la trilogie du grand cahier d'Agota Kristof qui est, ma foi, une des oeuvres les plus troublantes de l'histoire littéraire.


Acheter ce livre

Amazon

Amazon Canada
Amazon France
 

 
 

 

Pause Lecture

Accueil
À propos
Plan du site
Nous joindre

Pages populaires

Nouveautés
Palmarès
Suggestions de lecture

Répertoire des éditeurs
Répertoire des auteurs

Espace des membres

Connexion
Inscription

Tous droits réservés © Pause Lecture 2007-2016

Pause Lecture, le site communautaire des passionnés de livres et de lecture francophone

 

Hébergement web par Propulsion PME