facebook twitter youtube instagram

Accueil Infolettre À propos Nous joindre | S'identifier

Pause Lecture

 

recherche avancée

littérature livres jeunesse bandes dessinées documentaires jeux et créatifs cuisine

Nouveautés On a lu Thématiques Auteurs Éditeurs Palmarès

 

9782892614961 N'oublie pas l'été

N'oublie pas l'été

étoile étoile étoile étoile étoile vous devez être membre

Soyez le premier à voter et accumulez 5 points.

 

Auteur : Bruno Roy

Rayon : Littérature

Genre : roman social

 

 

 

Ce livre est disponible en librairie

Avis de Pause Lecture

L'auteur Bruno Roy est né à Montréal en 1943. Bien qu'il ait vécu la condition des "orphelins institutionnalisés de Duplessis", il n'en fera aucunement mention dans son livre. Loin d'être incitatif vis à vis les communautés religieuses, en particulier les frères, il va plutôt rendre hommage à ces hommes consacrés qui se sont voués à l'éducation des garçons. De toute évidence il tient à leur manifester son respect et son admiration.

La trame de cette histoire évoque les années 1960. Le temps de la Grande Noirceur au Québec est révolu. Tout annonce le refus du surplace. La famille, même le clergé et la politique connaissent une grande mutation. Tous et chacun parlent d'indépendance. L'autorité fout le camp : fini le temps où tout est décidé. C'est le temps des revendications. Le renversement des valeurs fait place à une effervescence d'idées qui prônent le libre arbitre.

C'est dans ce contexte social que l'auteur évoque une série de bons souvenirs, triés à même les différentes situations qu'offre le cadre d'un camp d'été pour garçons. En filigrane, l'auteur esquisse les différentes facettes de la sensualité masculine, sans pour autant se faire moraliste. On sent toujours présent, le malaise des responsables à témoigner un peu d'affection à ces jeunes campeurs dit "sociaux affectifs". Peu importe la forme de toucher, tout peut facilement être interprété de façon tendancieuse. L'auteur salue la liberté de la masturbation, le péché n'existe plus. Il présente la possibilité du choix d'orientation sexuelle en effleurant la réalité de l'homosexualité entre deux campeurs et il aborde respectueusement la relation amoureuse hétérosexuelle d'un moniteur. Il reconnaît aussi l'existence de la pédophilie, tout en précisant que heureusement les campeurs en sont épargnés. Candidement, il réussit très bien à mettre en lumière la grande difficulté pour les gars de vivre l'amitié.

Quant au style d'écriture, il ne fait pas naturel. L'intrigue n'en finit plus de s'amener. L'auteur s'acharne à faire de nombreuses descriptions de personnages et de lieux qui n'ajoutent pas grande chose à l'histoire. Le récit est truffé de citations empruntées à différents auteurs, ce qui alourdit le texte et rend la lecture de ce volume très ardue.

Malgré tout, ce livre vaut la peine d'être lu par toute personne qui veut apprendre à écrire. Rapidement, on découvre ce qu'il faut éviter en écriture. Dans son roman, à tendance autobiographique, l'auteur rapporte le commentaire d'un éditeur sur sa manière d'écrire qui est "malheureusement perdue dans une forêt de mots qui n'arrive pas à émouvoir".

Jacqueline Lampron, collaboratrice spéciale

 

Avez-vous apprécié la critique? Oui | 58 fois

 

 

 

Résumé du livre

Bruno Roy a choisi les camps de vacances dirigés par les Frères pour illustrer la crise de conscience qui secouait la société québécoise tout entière au cours des années soixante et soixante-dix. Lieu fermé, le camp de vacances accuse, lui aussi, le coup de la Révolution tranquille. Car voici que les jeunes Frères s'opposent franchement à la vieille garde. Tout est remis en question, de la messe à la discipline rigide d'autrefois. Une petite révolution s'amorce. Elle est beaucoup plus grave et plus sournoise qu'on ne l'avait prévu. Non seulement les jeunes frères vivent-ils une remise en question de leur foi, mais les rapports plus chaleureux que les jeunes éducateurs établissent avec leurs pupilles ne sont pas sans danger. La vue de beaux corps et la quête d'affection des enfants créent des moments de désir et de tension parfois insupportables. Dans N'oublie pas l'été, Bruno Roy nous livre un roman radicalement différent des deux précédents. Ici, c'est la figure du Père qui est au centre de l'intrigue. Une figure dramatique parce que les jeunes détestent leur géniteur réel tout en transposant leur besoin d'affection sur des figures paternelles substitutives. Cela donne lieu à des descriptions d'une tendresse et d'une beauté extrêmes. Oui, il est possible de sauver de jeunes enfants du désespoir dans lequel leurs parents les ont plongés.

 

Éditeur : XYZ Éditions

Année d'édition : 2007

Nombre de pages : 276 pages

ISBN : 9782892614961

vue 1955 fois | Partager cette page facebook

N'oublie pas l'été est disponible en librairie

 

boutique en ligne amazon.ca boutique en ligne amazon.fr boutique en ligne leslibraires.ca

Avis des lecteurs

Pour partager votre avis, merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Aucun avis sur N'oublie pas l'été pour le moment.

Soyez le premier à partager votre avis!

acheter un espace publicitaire

Suivez-nous

Faites partie de Pause Lecture sur
les réseaux sociaux!

facebook twitter youtube instagram

 

Compte

Plan du site Nouveautés Thématiques Auteurs Éditeurs

Propulsion PME

conception Propulsion PME | David Beaudet