facebook twitter youtube instagram

Accueil Infolettre À propos Nous joindre | S'identifier

Pause Lecture10 ans suggestions de lecture

 

littérature livres jeunesse bandes dessinées documentaires jeux et créatifs cuisine

Nouveautés Thématiques Nos rayons Auteurs Éditeurs Palmarès

 

9782897237547 Tel était leur destin De l'autre côté de l'océan

Tel était leur destin De l'autre côté de l'océan

étoile étoile étoile étoile étoile vous devez être membre

Soyez le premier à voter et accumulez 5 points.

 

Auteur : Nathalie Lagassé

Rayon : Littérature

Genre : roman historique

 

 

roman historique nouvelle-france

 

Ce livre est disponible en librairie

Avis de Pause Lecture

1664, Île de Ré. La vie d’André Mignier est chamboulée lorsqu’il apprend qu’il ne peut épouser celle qu’il aime. La mère de sa belle Marie Jacques a choisi un autre époux pour sa fille. Comble du malheur, son jeune frère André  (il porte le même prénom) s’est engagé dans l’armée sans avoir l’âge. André décide donc qu’il prendra sa place pour sauver l’honneur de la famille. À bord du Brézé, il part pour les Antilles  et quelques mois plus tard, le Brézé se dirige vers la Nouvelle-France. C’est avec ses nouveaux compagnons qu’il découvre ce magnifique pays aux hivers rigoureux. Il décide de s’y installer pour défricher la terre. De l’autre côté de l’océan, Marie Jacques est devenue veuve. Une vieille dame, Nouchka,  qu’on dit sorcière puisqu’elle guérit avec des herbes, convainc Marie Jacques de traverser l’Atlantique pour retrouver celui qu’elle n’a jamais cessé d’aimer. C’est en devenant Fille du Roy qu’elle peut quitter  l’Île de Ré et espérer retrouver André en Nouvelle-France. Sera-t-il marié si jamais elle le retrouve ? Nathalie Lagassé nous présente son premier roman qui comprendra deux tomes. J’ai trouvé le début du roman un peu déstabilisant puisque dans la famille la coutume voulait que les enfants portent le même prénom que leur marraine ou leur parrain. Il y a donc deux Marie, deux André, une fille qui se prénomme Catherine comme la mère et un fils qui a le même prénom que le père. Les premières pages passées, l’histoire devient intéressante avec des personnages attachants et nous fait découvrir une belle histoire d’amour et d’exil. J’ai bien hâte de lire la suite. Angèle

 

 

 

Résumé du livre

Île de Ré, janvier 1664. Rien ne va plus pour André Mignier, qui a été forcé à s’engager dans l’armée pour sauver l’honneur de sa famille. De plus, il doit laisser derrière lui Marie Jacques, sa flamme ; la mère de cette dernière a refusé qu’il l’épouse, lui préférant un autre prétendant. C’est donc l’âme en peine qu’André quitte les siens. À bord du Brézé, il vogue en direction des Antilles d’abord, sans savoir que son périple le mènera jusqu’en Nouvelle-France. En compagnie de nouveaux camarades, il découvre les rigueurs du voyage, mais aussi le charme de nouvelles contrées. Ne sachant pas que Marie Jacques est devenue veuve, André choisit de s’installer en Nouvelle-France, défrichant sa terre avec ardeur. Pendant ce temps, de l’autre côté de l’Atlantique, la mystérieuse Nouchka, la guérisseuse du village, convainc Marie Jacques de partir à la recherche de celui qu’elle aime ; elle devient Fille du Roy. Le retrouvera-t-elle ? André, quant à lui, aura-t-il refait sa vie ?

 

Éditeur : Hurtubise HMH

Année d'édition : 2016

Nombre de pages : 480 pages

ISBN : 9782897237547

vue 1018 fois | Partager cette page facebook

Tel était leur destin De l'autre côté de l'océan est disponible en librairie

 

boutique en ligne amazon.ca boutique en ligne amazon.fr boutique en ligne leslibraires.ca

Avis des lecteurs

Pour partager votre avis, merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Aucun avis sur Tel était leur destin De l'autre côté de l'océan pour le moment.

Soyez le premier à partager votre avis!

acheter un espace publicitaire

Suivez-nous

Faites partie de Pause Lecture sur
les réseaux sociaux!

facebook twitter youtube instagram

 

Compte

Plan du site Nouveautés Thématiques Auteurs Éditeurs

Propulsion PME

conception Propulsion PME | David Beaudet